Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

Close
retrour � l'animation

Où acheter du bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate de qualité alimentaire au meilleur prix du WEB.

11 juillet 2017 8 Commentaires

Le bicarbonate, fongicide contre le mildiou, l’oïdium et la tavelure.
Écrit par

Protégez votre potager, votre verger et votre vigne avec le bicarbonate, fongicide écologique contre le mildiou, l’oïdium et la tavelure.

Le bicarbonate de sodium (aussi appelé bicarbonate de soude ou hydrogénocarbonate de sodium – de formule NaHCO3) est maintenant autorisé officiellement pour le traitement d’une très large variété de fruits et légumes, mais aussi des plantes d’ornement, comme fongicide contre les moisissures pathogènes des végétaux.

Dans certains cas, il est aussi possible d’utiliser le bicarbonate en traitement post-récolte pour favoriser la conservation des fruits et légumes en limitant le développement des moisissures qui les rendent impropres à la consommation.

Il a en effet fait l’objet d’un enregistrement auprès de la Communauté Européenne comme « substance de base » par l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique- http://www.itab.asso.fr/). Il peut être utilisé comme fongicide en agriculture conventionnelle.

Source : Fiche Usage Bicarbonate de sodium sur le site de l’ITAB

Le bicarbonate est efficace contre la tavelure

Tavelure du pommier

Mode d’emploi

Pour respecter cette réglementation, il faut utiliser dans tous les cas du bicarbonate alimentaire. La pureté devra être au moins de 990 g/kg, c’est-à-dire que la teneur en bicarbonate devra être au minimum de 99 %.

Traitement avant récolte au bicarbonate des végétaux (fruits, légumes, plantes ornementales).

Les pathologies concernées sont d’ origine fongique et font partie des plus fréquentes : la tavelure du pommier (Venturia inaequalis), oïdium de la vigne (Uncinula necator), et mildiou (Sphaerotheca spp, Oïdium spp).

Il peut s’agir indifféremment de traitements de plein air ou sous protection (serres).

On peut utiliser le bicarbonate pour le traitement fongicide des pommiers, de la vigne, des plantes ornementales, des betteraves, des carottes, des panais et raiforts, des radis, des salsifis, de l’ail, de l’oignon et de l’ échalote, des tomates et des poivrons, du piment, de l’aubergine et pépinos, des concombres et des cornichons, des courgettes et pâtissons, du melon et du potiron, de toutes les variétés de choux, des navets, des laitues, des endives, de la mâche, des épinards et de la bette, du persil et des haricots verts, toutes les variétés de pois et de fèves, toutes les variétés de céleris, les poireaux, le fenouil, la rhubarbe, les fraisiers, les framboisiers et les mûres, les groseilliers, les airelles, les myrtilles ou airelles rouges.

Le traitement peut se faire sur toute la période de croissance (BBCH 12 à BBCH 89 sur l’échelle de croissance des cultures – soit de l’apparition des premières feuilles jusqu’à la maturation complète du fruit).

Un délai avant récolte d’1 jour sera appliqué. Bien que le bicarbonate ne présente pas de toxicité, son goût étant salé, il est recommandé de bien rincer, voire même faire tremper les fruits et légumes avant de les consommer.

Préparation de la solution de bicarbonate pour la pulvérisation foliaire.

Dissoudre le bicarbonate alimentaire directement dans l’eau (un bicarbonate de granulométrie fine ou extra-fine se dissoudra plus efficacement).

Concentration / dosage recommandés :

      • Dilution de 0,33 % à 1 % soit de 3,3 g à 10 g de bicarbonate en poudre par litre d’eau.
      • 2-5 kg/hectare
      • 1-8 applications à intervalle de 10 jours
Le bicarbonate traite la vigne contre l'oïdium

Oïdium de la vigne

Mise en garde :

      • Le volume et la dose peuvent varier en fonction du développement de la couverture des arbres. Une concentration de plus de 1 % peut être phytotoxique.
      • Différentes cultures peuvent avoir une sensibilité différente, vérifiez l’effet de la concentration sur la toxicité avant d’utiliser sur l’ensemble de la parcelle.
Traiter le mildiou de la tomate avec le bicarbonate

Mildiou de la tomate

Traitement post-récolte au bicarbonate pour la conservation au stockage des fruits et légumes

En ce qui concerne le traitement post-récolte pour la conservation au stockage des fruits et légumes contre les moisissures (Penicillium italicum et Penicilium digitatum), on peut utiliser le bicarbonate sur les pommes, les poires, les cerises et griottes, les groseilles et les airelles canneberges ainsi que les myrtilles / airelles rouges.

Il convient dans ce cas de réaliser une solution aqueuse de 1 à 4 % (c’est-à-dire de 10 à 40 g de bicarbonate par litre d’eau) et de faire tremper ou de pulvériser les végétaux (1-2 applications à intervalle de 10 jours).

Bien que le bicarbonate ne présente pas de toxicité, son goût étant salé, il est recommandé de bien rincer, voire même faire tremper les fruits et légumes avant de les consommer.

Bicarbonate au jardin

Commandez votre bicarbonate pour le jardin


A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles: "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014. Ces deux supports sont destiné à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 73 articles.

8 commentaires

  • Riou · 11 octobre 2017 à 11 h 49 min

    Article très intéressant.
    Peut-on réaliser une application d’une solution bicarbonatée à la fin de la fructification de la vigne, en mode préventif pour la saison prochaine ?

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 2 novembre 2017 à 18 h 00 min

      Bonjour, c’est un très bonne question mais je pense que le bicarbonate aura été totalement lessivé par les intempéries durant la saison humide…

      Répondre

  • Marc · 6 août 2017 à 20 h 22 min

    Bjr,
    Souvent, les jardiniers ajoutent du savon noir ou de l’huile (d’olive) pour que le Bicarbonate adhère plus.
    Qu’en pensez-vous?

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 9 août 2017 à 15 h 23 min

      Bonjour Marc,
      C’est en effet un très bon moyen d’améliorer la tenue du bicarbonate.
      De plus de sont des produits naturels (le savon noir et l’huile d’olive) qui agissent comme répulsifs sur pas mal de parasites (les pucerons en particulier).
      Cordialement,

      Répondre

  • Émilie · 13 juillet 2017 à 11 h 23 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article d’actualité ! J’ai une question : je voulais savoir si le bicarbonate s’utilisait uniquement en préventif contre les différentes maladie du potager ? Un de mes pieds de tomates présente les 1ers signes du mildiou, le bicarbonate peut il le soigner ?
    Merci par avance !

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 18 juillet 2017 à 17 h 01 min

      Bonjour Emilie,
      Oui bien sûr ! Plus l’utilisation est précoce dès les premiers signes d’infestation et plus les résultats sont probants et durables. Le bicarbonate de sodium et le bicarbonate de potassium sont très efficaces sur le mildiou, l’oïdium et la tavelure à tous les stades de croissance ou presque et encore plus en tout début d’infestation.
      Bel été 😉 !

      Répondre

      • Émilie · 20 juillet 2017 à 13 h 36 min

        Bonjour,
        Super ! Merci beaucoup pour votre réponse ! Grâce à vous, je vais pouvoir profiter de mon potager ! 😉 Passer un bel été.

      • Admin comment by Nicolas · 25 août 2017 à 12 h 17 min

        Pas de quoi Emilie avec plaisir ! Quant à l’été… on dirait qu’il est lui aussi en vacances… ailleurs 🙁 !!

Répondre à Nicolas

© 2010 - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales