Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

31 mai 2013 10 Commentaires

De l’aluminium dans mon bicarbonate ?
Écrit par

Une polémique, venant des pays anglophones et en particulier des Etats-Unis, enfle depuis plusieurs mois: il y aurait de l’aluminium dans le bicarbonate de soude…

L’inquiétude est compréhensible: l’aluminium, qu’il soit apporté par les ustensiles de cuisine, par le papier du chocolat ou par les dérivés ajoutés aux déodorants et autres produits cosmétiques, ou même par les vaccins, n’est pas anodin. Il est de plus en plus suspecté d’être impliqué dans la croissance des maladies dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson. Ce n’est pas à nous de statuer sur ces suspicions, mais vous êtes en droit de savoir s’il y a oui ou non de l’aluminium dans le bicarbonate.
Car l’aluminium est effectivement présent un peu partout, et en particulier dans de très nombreux additifs utilisés dans l’alimentaire, la cosmétique, les médicaments… Les additifs contenant de l’aluminium sont représentés par les sigles suivants : E 173, E 520, E 521, E 522, E523, E 541, E 554, E 555, E 556, E 559, E 1452.

Une rumeur qui traverse l’Atlantique :

La source de la confusion s’explique, comme c’est souvent le cas, par une confusion sur différents termes sur le bicarbonate alimentaire. Et c’est aux Etats-Unis que le quiproquo est né. En effet, en Anglais, « bicarbonate » se dit aussi « bicarbonate », mais il y a aussi et surtout le terme plus populaire de « baking soda » qui veut dire littéralement « la soude à cuire » (les québécois l’appellent d’ailleurs aussi de temps en temps « poudre à pâte »). Et pourquoi cela ? Tout simplement parce que l’utilisation la plus connue du bicarbonate aux Etats-Unis est dans la cuisine, pour faire lever la pâte des spécialités américaines bien connues que sont les cookies, brownies, bagels et autres pancakes… et ce terme est donc très proche d’un autre qui est « baking powder », qui, lui signifie « poudre de cuisson ».

Et c’est là que ça se complique. Car la fameuse « baking powder » contient effectivement du bicarbonate, mais aussi d’autres ingrédients, qui servent à réagir avec lui pour développer des petites bulles de gaz (en l’occurrence du CO2) et ainsi faire monter la pâtisserie. Ces autres ingrédients peuvent être anodins et non sujets à controverse (comme les acides citrique, malique, ascorbique ou même de la crème de tartre…) mais certains sont effectivement des dérivés de l’aluminium. On peut citer par exemple le E541 (Phosphates d’aluminium sodiques) dont la forme acide est utilisée dans les poudres de cuissons pour les processus de cuisson lente à températures faibles. Mais il ne s’agit pas d’un composé du bicarbonate (baking soda), mais bien d’un composé présent dans la levure chimique (baking powder).

Pour en savoir plus sur le mécanisme qui permet au bicarbonate de faire lever la pâte, vous pouvez lire l’article de ce blog: Bicarbonate et levure: comment ça marche ?

Quoi qu’il en soit vous avez raison de vous préoccuper de ce qu’on vous fait manger, et même pour le bicarbonate, cela sert de rester vigilant. Voici quelques conseils pour vous assurer de choisir le bon bicarbonate….

Quelques règles pour choisir votre bicarbonate

  • Du bicarbonate alimentaire, et plus de souci ! En gros, vous pouvez trouver sur internet et dans le commerce du bicarbonate technique et du bicarbonate alimentaire. Le bicarbonate technique, souvent moins cher que le bicarbonate alimentaire, doit être réservé à des usages n’impliquant pas la cuisine, les soins du corps, ou tout autre usage susceptible de le mettre en contact avec le corps, les aliments, ou les surfaces alimentaires comme les plans de travail de la cuisine, le four et le réfrigérateur… En effet, même s’il est généralement pur à 98 ou 99 %, le bicarbonate technique ne donne aucune garantie sur ce qui peut composer le ou les 2 pour cents restant… et même si les risques restent faible pour du bicarbonate technique de provenance française ou européenne, il n’en est pas de même pour du produit d’importation lointaine. Un scandale a d’ailleurs éclaté il y a quelques années aux Etats-Unis sur du bicarbonate (de potassium, mais bicarbonate quand même) venant de Chine qui avait fait plusieurs victimes américaines.
  • Alors pour ne pas prendre de risque, procurez-vous exclusivement du bicarbonate de qualité alimentaire. Il est même parfois disponible moins cher que le bicarbonate technique sur les sites les plus sérieux qui ont une réelle expertise sur le bicarbonate et s’approvisionnent en France. Et le bicarbonate alimentaire sera tout aussi efficace que du bicarbonate technique, même dans la machine à laver ou pour laver votre maison du sol au plafond.

Et voilà, vous savez tout ! Pas d’inquiétude à avoir donc: il n’y a pas d’aluminium dans le bicarbonate alimentaire, qui est très suivi et soumis à une réglementation très stricte, à la différence du bicarbonate technique. Raison de plus pour utiliser du bicarbonate alimentaire et continuer à profiter des merveilles du bicarbonate dans toutes ses applications: cuisine et gastronomie, soins du corps, entretien du linge et de la maison, jardin, animaux, bricolage… et j’en oublie sans doute !

Acheter du bicarbonate de sodium ou bicarbonate de soude à la Compagnie du Bicarbonate

La gamme de la Compagnie du Bicarbonate


A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles: "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 78 articles.

10 commentaires

  • Carine · 22 mars 2019 à 15 h 09 min

    Étant Québécoise, je me dois de corriger l’information émise dans votre texte, à savoir que les Québécois utilisent le terme poudre à pâte pour parler de bicarbonate de sodium. Nous utilisons les termes bicarbonate de soude ou petite vache (à l’époque, il y avait une vache sur l’emballage). Pour les Québécois, la poudre à pâte est un mélange de bicarbonate de sodium, de fécule de maïs et de phosphate monocalcique qui sert, comme vous l’avez dit dans votre article, à la préparation de cookies, pancakes et autres recettes qui nécessitent une levée. Mais les Québécois n’utilisent pas le terme poudre à pâte pour parler de bicarbonate de sodium.

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 15 avril 2019 à 12 h 25 min

      Bonjour Carine,
      Un grand merci pour votre commentaire bienveillant. Comme quoi, la polémique trouve bien souvent son origine dans des problèmes de nomenclatures mal interprétée… et je ne fais pas exception à la règle. Je n’ose pas modifier le texte car notre échange n’aurait plus de sens. Bien cordialement !

      Répondre

  • Moes · 1 octobre 2018 à 18 h 11 min

    Bonjour
    Merci pour les informations que vous apportez, je les ai trouvées particulièrement utiles et ne manquerez pas de les communiquer à mon entourage

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 4 octobre 2018 à 9 h 50 min

      C’est très gentil, merci !

      Répondre

  • Christina · 13 septembre 2017 à 11 h 47 min

    Bjr moi j’ai des problèmes digestifs et des maux de ventre qui ne s’arrêtent jamais accompagnés de ballonnements et gaz, dès fois constipation ou diarrhée et des pertes nauséabondes. J’ai été chez le médecin à maintes reprises et pris des médicaments mais ça persiste tjr. J’ai fait des recherches et il y’a un site qui recommande un mélange dosé de bicarbonate et du citron. Je veux être rassurée avant toute utilisation. Est-ce recommandé ?

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 21 septembre 2017 à 12 h 02 min

      Bonjour Christina. Votre problème relève avant tout de votre médecin… je ne peux pas vous garantir que ce mélange améliorera votre état, bien qu’il ne soit effectivement pas dangereux. Le mélange bicarbonate de sodium / citron va créer du citrate de sodium par réaction du bicarbonate avec l’acide citrique du citron. Et les citrates sont communément utilisés comme tampons gastriques.

      Répondre

  • Germain · 15 octobre 2016 à 14 h 17 min

    Comme toujours, certaines grandes puissances continuent a nous pourrir la vie.
    L’aluminium peut devenir une bombe a retardement si l’on en abuse. Pourquoi autorise-t- on les ustensiles de cuisine en alu?
    En ce qui concerne la presence d’alu ou non dans le bocarbonate alimentaire, la societe « La Baleine » qui vend du bicarbonate alimentaire, ne mentione pas sur son emballage la presence ou non de residus d’aluminium.
    Alors ou est la verite, quel impact reel….Pour sur comme le disait intelligement un resident des blocks de l’est, les granules, les croquettes, la malbouffe vont dans quelques annees avoir le meme effet qu’une guerre.

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 29 octobre 2016 à 19 h 00 min

      Bonjour,
      L’aluminium est effectivement suspecté d’être à l’origine de nombreuses pathologies (dégénératives en particulier).
      En ce qui concerne le bicarbonate, il peut être présent sous forme de traces mais pas plus… car l’aluminium est naturellement présent dans de nombreux milieux naturels. Mais il n’est pas dangereux dans ce contexte.

      Répondre

  • joury · 2 août 2016 à 15 h 28 min

    Bonjour !
    Concernant le bicarbonate de soude, sur différents sites il est contre-indiqué de l’utiliser sur des surfaces en aluminium. Après de multiples recherche, je ne sais pas pourquoi. Pourriez-vous m’éclairer ?
    Merci de votre réponse,

    Cordialement,
    M. Joury

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 26 août 2016 à 13 h 47 min

      Bonjour ! C’est une excellente question et figurez-vous que…. nous non plus. J’ai consulté les manuels de chimie et autres références bibliographiques et il apparaît que l’aluminium est effectivement facilement oxydable mais se protège à l’air libre par une couche superficielle d’oxyde d’aluminium qui n’est pas attaquée pour des pH au dessus de 3 et en dessous de 9. Le pH du bicarbonate se stabilisant aux alentours de 8 il ne perturbe pas cet équilibre et donc on peut dire que l’aluminium n’est pas corrodé par le bicarbonate. D’autre part, j’ai moi-même testé à maintes reprises et je n’ai jamais constaté de problème particulier. Alors pourquoi ??? Mystère. On est à la limite de la légende urbaine 😉 Merci en tous cas pour votre question qui permet de remettre les pendules à l’heure sur le bicarbonate et l’aluminium !

      Répondre

Laissez votre commentaire

© 2019 - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales