Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

27 mars 2014 8 Commentaires

Le bicarbonate, c’est du sérieux !
Écrit par

Comment le bicarbonate de sodium (appelé aussi bicarbonate de soude) peut-il être aussi efficace dans autant de domaines différents ?

Le bicarbonate de soude (bicarbonate de sodium) rend de multiples services... mais comment fait-il ?

  • Une molécule universelle :l’ion bicarbonate, HCO3- et le bicarbonate de sodium sont déterminants pour assurer de nombreux équilibres naturels, qu’il s’agisse des échanges entre l’atmosphère et les océans, ou de la stabilité du pH (potentiel Hydrogène) de notre sang ou de notre salive. Son universalité explique qu’il puisse intervenir dans tant de domaines.
  • Un profil toxicologique et environnemental exceptionnel :même si le bicarbonate est comme toutes les autres substances, qu’il ne faut pas en abuser et ne pas manquer de consulter son médecin en cas de doute et d’interaction possible avec un médicament, il ne présente pas de danger aux doses auxquelles il est habituellement employé. Pour l’entretien de la maison, il ne diffuse pas de molécules toxiques dans l’atmosphère tout en participant activement à la propreté et à l’hygiène… Son absence de toxicité permet de l’utiliser aussi bien pour les soins du corps que pour les travaux de nettoyage !
  • Une substance « tampon » :le bicarbonate est une substance qui « tamponne » le milieu dans lequel il est introduit, c’est-à-dire qu’il rectifie une situation excessivement acide ou alcaline pour rétablir un pH plus proche de la neutralité. Et comme beaucoup de processus naturels sont bloqués par des pH trop bas (trop d’acidité) ou trop élevés (trop d’alcalinité), le bicarbonate leur permet de se « remettre en route »…
  • Un « piège à odeurs » : c’est en fait en partie une conséquence de son action de « tampon », puisque les odeurs fortes se développent dans des milieux fortement acides ou basiques. De plus, la combinaison des cristaux de bicarbonate forme une surface dite « maclée », c’est-à-dire très irrégulière et qui offre une grande surface d’échange avec l’atmosphère pour « piéger » les odeurs dans sa structure.
  • Solvant de matières organiques: le bicarbonate dissout les graisses et décroche les souillures organiques sans agressivité. C’est ce qui explique qu’il soit utilisé dans les lessives.
  • Générateur d’effervescence : le bicarbonate conjugué à un acide, ou porté à des températures supérieures à 60 °C, génère du CO2 (c’est le gaz des bulles) et de l’eau…. C’est ce qui explique qu’il fasse gonfler les pâtisseries et qu’il serve à fabriquer les cachets effervescents.
  • Abrasif doux :l’action moléculaire du bicarbonate est complétée par son action « physique » ou « mécanique », puisque, quand on frotte une surface sale ou grasse avec une éponge saupoudrée de bicarbonate, on constate vite que le résultat est surprenant d’efficacité !
  • Bactériostatique et fongistatique : le bicarbonate bloque le développement de quasiment toutes les bactéries et les moisissures, lorsqu’il est présent dans un milieu (l’eau par exemple), à plus de 3 % (ce qui représente 30 g/litre pour l’eau). Mais on constate souvent un effet très intéressant dès 0,5 % (soit 5 g/l), pour la protection des végétaux contre les moisissures (dont le tristement célèbre « oïdium » par exemple). Des recherches très encourageantes ont été menées également dans la lutte contre les mycoses dermatologiques.
  • Dans quel domaine le bicarbonate peut-il vous aider ? Ce blog vous aidera à le découvrir ! Utilisez l’animation de la page d’accueil pour choisir votre pièce de la maison (les soins du corps se trouvent dans la salle de bain), le moteur de recherche dans la colonne de droite pour taper votre mot-clé, les rubriques et sous-rubriques de la barre de navigation du haut de page… à vous de choisir et bonne navigation !

Nous avons sélectionné pour vous le meilleur du bicarbonate, disponible en cliquant ici :

Acheter du bicarbonate de sodium ou bicarbonate de soude à la Compagnie du Bicarbonate

La gamme de la Compagnie du Bicarbonate


A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles: "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 74 articles.

8 commentaires

  • sophie · 10 juin 2014 à 9 h 44 min

    Bonjour,
    j’ai bien compris que le bicarbonate était sans danger pour la peau, les yeux, les poumons tel quel, mais pourriez-vous s’il vous plaît détailler les molécules produites et leur nocivité qu’on le chauffe ou lorsqu’on le mélange par exemple à de l’eau, à du vinaigre, à de l’huile…

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 20 août 2014 à 16 h 13 min

      Bonjour Sophie,
      Pas grand-chose de bien méchant…
      Lorsqu’il est chauffé, le bicarbonate se décompose en eau, CO2 et carbonate de sodium (ce qui peut donner un petit goût amer à certaines recettes qui utilisent le bicarbonate comme poudre à lever)
      Lorsqu’il est combiné au vinaigre: eau + CO2 + acétate de sodium (produit anodin également). L’acétate e ses propres vertus et apporte une réelle synergie avec le bicarbonate.
      Avec les huiles: pas de réaction, le bicarbonate est stable dans l’huile.
      Dans l’eau, pas de réaction si son pH est neutre (ce qui est le cas pour notre eau du robinet et les eaux minérales ou de source, à peu de chose près). L’ion bicarbonate (HCO3-) et sodium (Na+) vont se dissocier lors du passage en solution, mais sans modification de la composition.
      Voilà, pas de souci avec le bicarbonate (pas comme l’eau de Javel par exemple qui dégage du gaz chlore Cl2 si on la mélange avec un acide…).
      Bien cordialement,
      Nicolas

      Répondre

      • sophie · 27 septembre 2014 à 15 h 48 min

        merci. Pas de différence alors pour l’utilisation comme déodorant si on le dissout et qu’on le pulvérise (si ce n’est qu’il n’y aura plus d’effet « talc » peut-être) ?

      • Admin comment by Nicolas · 12 octobre 2014 à 19 h 05 min

        Lorsqu’il est très fin, il peut être intéressant d’en conserver quelques grains non dissous car cela semble améliorer encore son efficacité, grâce à « l’effet talc » comme vous dites.
        Votre remarque est très pertinente, merci Sophie.
        Nicolas

  • Carrément Carton · 20 mai 2012 à 17 h 32 min

    Et bien cher Nicolas, je vais me mettre sérieusement au bicarbonate 😉

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 20 mai 2012 à 17 h 40 min

      Je vous y encourage chaleureusement… et nous, on se met au carton ? 😉

      Répondre

  • yolaine · 31 mai 2011 à 16 h 15 min

    concernant la peau et les mycoses, aprés avoir traîné des mois des éruptions et démangeaisons (probablement mycose+eczéma) j’ai entrepris un traitement de terrain dont le bicarbonate faisait partie!
    outre un régime alcalinisant, j’ai utilisé en externe du liniment oléocalcaire (eau de chaux et huile en émulsion, une merveille oubliée si facile à préparer qui fait office de nettoyant et de crème) et des masques au bicarbonate (pose trés courte au début, ça brûlait sur la peau irritée! mais ensuite j’avais une peau toute rénovée!) et lotion au bicarbonate(une cuiller à café dans un verre d’eau), sans parler du bain, de temps en temps où j’ajoute un bon verre de B de S.
    tout a disparu petit à petit sans aucun médicament!

    par ailleurs mon dentiste m’a recommandé le traitement eau oxygénée+ bicarbonate en cure une semaine de temps en temps, pour les gencives. enfin un moyen efficace, simple et bon marché.
    le bicarbonate, chez moi, est partout…pour la lessive, le ménage, la cuisine, l’hygiène…

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 16 juin 2011 à 22 h 30 min

      Bonsoir Yolaine,
      Désolé pour le délai de réponse… un peu débordé en ce moment (on en est tous là…). Merci pour ce témoignage… le potentiel du bicarbonate pour les soins corporels est immense et encore très peu mis en avant malheureusement. Dans le domaine dermatologique, en particulier, j’ai eu souvent des témoignages de résultats très encourageants… Bon bicarbonate !

      Répondre

Laissez votre commentaire

© 2018 - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales