Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

26 avril 2021 0 commentaire

Recettes pour le jardin et les animaux avec du bicarbonate
Écrit par

Recettes « Do-it-yourself » pour le jardin et les animaux

Recette magique et naturelle pour la protection de vos végétaux.

Nous l’avons vu, le bicarbonate est un excellent moyen de lutter contre les moisissures et tous les champignons microscopiques qui sont responsables de nombreuses maladies des végétaux (oïdium, mildiou, tavelure…) dites « cryptogamiques ». Mais savez-vous que le savon noir aux grignons d’olives est un excellent répulsif contre les insectes ? De plus, lorsqu’on l’associe au bicarbonate, il aide ce dernier à adhérer aux feuilles et aux fleurs des végétaux et favorise son efficacité. A eux deux, ils font merveilles pour protéger votre verger, votre potager ou même vos plantes d’ornement d’une grande partie des maladies et parasites.

Les maladies dues aux moisissures se caractérisent par des taches blanches (oïdium…) ou noires (tavelure…) sur les feuilles et/ou les fleurs et fruits.

Ingrédients : eau, bicarbonate, savon noir de grignons d’olives et huiles essentielles.

Pour 1 litre d’eau, idéalement de l’eau de pluie :
5 à 10 g de bicarbonate (1 à 2 cc )
15 ml à 60 ml (1 à 4 CS) de savon noir naturel à l’huile de grignons d’olives
10 gouttes de Huile essentielle menthe
10 gouttes de Huile essentielle Lavandin super

Diluer d’abord le bicarbonate, puis ajouter le savon noir et enfin les huiles essentielles.

S’il s’agit de lutter uniquement contre les moisissures, 1 cuillère à soupe de savon noir suffit pour l’adhérence du bicarbonate. S’il s’agit de lutter contre les pucerons ou d’autres insectes ou acariens, il faudra doser plus fortement le savon noir, jusqu’à 4 ou 5 cuillères à soupe (60 à 75 ml) par litre d’eau. Ces deux huiles essentielles ont été choisies pour leur efficacité sur les insectes ou les acariens parasites.

Cette solution est à pulvériser uniformément sur et sous le feuillage le plus finement possible avec le moins de coulures possibles. Cette recette doit être utilisée dès les premiers signes d’attaque. Il faut appliquer sur des végétaux secs et éviter de le faire avant la pluie qui risquera de la « lessiver ». Les applications doivent être espacées d’une dizaine de jours.

Le petit « plus » : certains végétaux supportent moins bien le sodium que d’autres. Il pourra alors être utile de remplacer le bicarbonate de sodium par le bicarbonate de potassium, plus cher mais aussi mieux toléré. Le dosage est le même, mais dans le cas du bicarbonate de potassium comme dans celui du bicarbonate de sodium, il ne faudra pas dépasser 10 g par litre, ce qui représente 1 % dans l’eau (soit deux cuillères à café).

Antiparasitaire naturel

Les petits insectes et les acariens détestent les grains de bicarbonate qui, lors du contact, attaquent leurs « cuticules » (c’est-à-dire l’enveloppe de leur corps qui constitue aussi leur squelette puisqu’ils n’ont pas d’os) et perturbent ensuite leurs équilibres internes.

En appliquer de petites quantités réparties de façon homogène les éloigne efficacement des zones qu’on veut protéger… sous peine de ne jamais en revenir s’ils persistent !

Ingrédients : bicarbonate (de la plus faible granulométrie possible – souvent dite « extra-fine » – pour une répartition optimale), éventuellement terre de diatomée (non calcinée, dite « amorphe ») et huiles essentielles.

Si vous n’utilisez que du bicarbonate, il suffit de le répartir le plus uniformément possible sur les zones à protéger (panier du chien ou du chat, tapis et moquettes…) à raison d’environ 20 g/m2.

Si vous souhaitez « booster » l’action du bicarbonate, vous pouvez le mélanger à de la terre de diatomée, à raison de 20 g de terre de diatomées pour 100 g de bicarbonate. Si vous voulez encore accentuer l’efficacité, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles reconnues pour leurs efficacités sur les parasites (géranium, lavande ou lavandin, eucalyptus, menthe, thym…). Dans ce cas, il faudra en imprégner le bicarbonate, ou préférentiellement la terre de diatomée avant de la mélanger au bicarbonate.

Mises en garde :

  • Ne pas inhaler, surtout lorsqu’il y a de la terre de diatomées (même s’il s’agit de terre de diatomées amorphe et non calcinée).
  • Ne pas utiliser des doses d’huiles essentielles trop fortes car les chiens et les chats en souffrent du fait de leur odorat hyper-développé. Le mieux est d’ailleurs de ne pas en utiliser du tout, surtout si vous appliquez la poudre sur leur pelage !
  • Ne pas appliquer de bicarbonate sur les surfaces en laine et en soie (tapis ou moquettes), cela pourrait altérer leur brillant.

A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles : "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014 et en 2021. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 95 articles.

Aucun commentaire pour l'instant. N'hésitez pas à ouvrir la discussion

Laissez votre commentaire

© - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales