Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

13 mars 2015 4 Commentaires

Le bicarbonate, un allié contre les organismes nuisibles: mise au point réglementaire.
Écrit par

Le papillon: un insecte utile à préserver.

Le bicarbonate peut contribuer à éviter le recours à certains pesticides

Bicarbonate et parasites: il s’agit peut-être de la partie la plus délicate de ce blog… Pourquoi ?

Pour des raisons réglementaires d’abord. Dans tous les domaines ou presque, les lois sont en France et en Europe les plus complexes et les plus contraignantes du monde. Cela n’a pas que des inconvénients, dans la mesure où cela peut contribuer à protéger les consommateurs. Mais elles rendent aussi la communication sur des produits comme le bicarbonate extrêmement compliquée dans la mesure où il s’agit d’un produit simple, peu coûteux et qui ne génère que de faibles marges, et donc ne dispose pas de beaucoup de soutien de la part de l’industrie… Les règlements imposant des enregistrements, ces enregistrements imposant toujours une batterie de tests et d’études souvent basés sur des normes très contraignantes, les processus sont longs et impliquent des budgets parfois faramineux.
Pour faire court, les produits utilisés contre les parasites (qu’il s’agisse de bactéries, de moisissures, d’insectes ou d’acariens…) doivent faire l’objet d’un enregistrement dans le cadre de la directive européenne dite « biocide » (Biocidal Products Directive) lorsqu’il s’agit d’usages industriels ou grand public et dans le cadre de la directive européenne « Protection des plantes » (Plant Protection Products Directive) lorsqu’il s’agit d’agriculture. Tout produit qui revendique une action « biocide » (c’est-à-dire qui tue un organisme indésirable) doit s’inscrire dans cette réglementation. C’est plutôt rassurant dans la mesure où un produit « qui tue » est évidemment susceptible d’être toxique, même à faibles doses, et qu’il doit donc être évalué soigneusement avant d’être autorisé. Malheureusement, cette réglementation va jusqu’à s’appliquer aux produits répulsifs (c’est-à-dire qui éloignent les parasites) et ne fait pas de distinction entre « biocide » (bactéricide, insecticide, acaricide, fongicide…) c’est-à-dire qui tue et « bio-statique » (bactériostatique, fongistatique…) c’est-à-dire qui bloque le développement. Et le bicarbonate est dans ce cas. Il agit souvent comme le fait le sel (NaCl ou notre sel de table) pour la conservation des jambons ou le sucre pour la conservation des confitures… Et on n’a pas exigé (à ma connaissance) du sel de table et du sucre qu’ils s’inscrivent dans ces directives…
Bref, il règne dans ce domaine la plus grande confusion, confusion qui impose la plus grande prudence… Et c’est pourquoi je me contenterai encore une fois d’informer (en particulier sur ce qui se passe dans d’autres pays), la liberté de communication restant encore a priori un droit fondamental…

Vous en saurez plus en consultant les billets de ce blog traitant de l’utilisation du bicarbonate pour lutter contre l’oïdium et autres moisissures nuisibles, et contre les acariens responsables des graves allergies respiratoires.


A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles: "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 75 articles.

4 commentaires

  • lamblin lucienne · 21 septembre 2018 à 14 h 20 min

    est ce que le bicarbonate de soude alimentaire peut renfermer des parasites ?

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 4 octobre 2018 à 15 h 36 min

      Bonjour Lucienne,
      Non, il va de soi qu’un bicarbonate alimentaire de qualité ne peut pas renfermer de parasites.
      Si un parasite s’introduit dans le bicarbonate, qu’il s’agisse d’un insecte, un acarien ou même des bactéries ou des moisissures, ils ne peuvent pas survivre et ne se développeront pas. Peut-être qu’il pourrait y avoir des parasites morts dans certains bicarbonates d’importation bénéficiant d’un suivi qualité déficient, mais je n’ai jamais entendu parler de ce type de problème.

      Répondre

  • florence · 26 avril 2015 à 15 h 26 min

    bonjour jean

    est-ce que le bicarbonate peut être efficace contre les cochenilles?
    merci de votre réponse
    et merci pour votre réponse pour mes problèmes de terrasse

    Répondre

    • Admin comment by Nicolas · 9 mai 2015 à 19 h 53 min

      Jean, je vous laisse donc répondre en vous remerciant par avance de la part de Florence ! 🙂

      Répondre

Laissez votre commentaire

© 2019 - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales