Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

15 juin 2011 14 Commentaires

Le bicarbonate ne guérit pas le cancer… déclarations de la MIVILUDES
Écrit par

On aimerait pourtant bien pouvoir l’affirmer, mais malheureusement « le bicarbonate de soude ne guérit pas le cancer. »

  • La Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) nous met en garde contre les sectes et les charlatans de tout poil, et la presse s’en fait l’écho en renchérissant: « On ne guérit pas le cancer avec du jus de citron ou du bicarbonate de soude ». Même si l’on ne voit pas forcément le rapport et s’il est dommage de ternir ainsi l’image du bicarbonate qui rend de réels services au quotidien à la maison, il faut bien reconnaître que, dans l’état actuel de nos connaissances… ils ont raison.
  • Les propriétés antifongiques du bicarbonate (c’est-à-dire qui limitent le développement des champignons microscopiques ou les fait disparaître) ont conduit un oncologue italien de Rome, le Docteur Tulio Simoncini, a émettre l’hypothèse suivante : les dépôts blancs accompagnant les tumeurs étant d’après lui des développements fongiques, majoritairement des Candida (principalement var. albicans) pourraient selon lui être la cause et non pas la conséquence du cancer.
  • En effet, il est considéré traditionnellement que ces affections mycosiques se produisent parce que l’organisme et les tissus environnant la tumeur sont affaiblis par la maladie. Le Dr Simoncini prend à rebours cette thèse à priori établie en affirmant que les mycoses seraient ce qui cause la prolifération anarchique des cellules (et non pas ce qui en résulterait).. Il est vrai que les champignons microscopiques (les moisissures en particulier) sont connues pour synthétiser et diffuser des molécules particulièrement toxiques appelées les mycotoxines, que l’on pense destinées à les protéger contre les agressions extérieures. Le Dr Simoncini n’explique d’ailleurs pas clairement s’il pense les mycoses directement responsables des tumeurs ou si ces dernières résulteraient d’une dégénérescence liée à l’intoxication des tissus par les mycotoxines.
  • Quoi qu’il en soit, il est évidemment formellement déconseillé pour un patient atteint de cancer, et quel que soit son stade, d’abandonner le traitement conventionnel prescrit par son médecin. A notre connaissance, aucune étude statistiquement validée n’est aujourd’hui disponible pour étayer les théories du Dr Tulio Simoncini ou du Dr Mark Sirius. De plus, ingéré de façon incontrôlée, le bicarbonate pourrait interférer avec un autre traitement.
  • La règle d’or reste donc le dialogue avec le corps médical conventionnel . Il n’est jamais interdit de demander son avis à un professionnel de la santé, même à propos de méthodes thérapeutiques non conventionnelles. Mais il est toujours très dangereux de prendre des initiatives d’automédication sans concertation concernant une pathologie aussi grave que le cancer, avec le bicarbonate de soude comme pour le reste.
  • Malheureusement, avant que nous disposions de davantage de données validées scientifiquement, affirmer catégoriquement que « le bicarbonate de soude guérit le cancer » reste une assertion dangereuse.
  • En revanche, le bicarbonate est une solution simple et efficace pour limiter l’exposition à certaines substances reconnues ou suspectées d’être cancérigènes. Ainsi, il permet de limiter la pollution de l’air intérieur, de débarrasser les fruits et légumes d’une partie de leurs bactéries et pesticides (et éventuellement de leurs poussières radioactives) et il peut se substituer aux déodorants en rolls ou à pulvériser. C’est donc davantage en terme de prévention que le bicarbonate fait ses preuves aujourd’hui. Il serait dommage de s’en priver !

  • A propos de l'auteur :

    Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles: "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

    a écrit 78 articles.

    14 commentaires

    • Bernika · 23 avril 2019 à 22 h 32 min

      Je vous rejoins entièrement sur les bienfaits du Bicarbonate de soude et du citron dont je suis un adepte inconditionnel ayant pu expérimenter les bienfaits de l’un et de l’autre sur ma santé. mais l’arme ultime face à la maladie reste pour moi le jeûne! Si vous ne connaissez pas je vous invite à lire le livre, téléchargeable gratuitement en pdf, intitulé de « LE JEÛNE » de H. Shelton. Le jeûne m’a beaucoup apporté et guéri de divers maux, sans dire en plus que même si on est pas malade, c’est un excellent moyen de rester en bonne santé, physiquement et mentalement, pour ne pas dire aussi spirituellement. Restez en bonne santé et essayez le jeûne en plus du bicarbonate, que je prends chaque soir dans un verre d’eau à raison d’une cuillère à café dans un verre d’eau, fini les remontées acide…

      Répondre

      • Admin comment by Nicolas · 26 avril 2019 à 14 h 17 min

        Merci pour votre témoignage Bernika. C’est sûr que nous mangeons trop et souvent plus ou moins compulsivement… d’où l’intérêt du jeûne en effet.

        Répondre

    • serge · 5 août 2017 à 11 h 25 min

      le hypothèse que le cancer a pour origine des parasites ou des toxines est retenue sérieusement par de nombreux chercheurs , ce docteur italien a de toute évidence obtenu des résultats sur de nombreux patients on ne peut pas le contester.
      la conclusion c’est la médecine officielle n aime pas être dérangée dans ses protocoles.
      personnellement j’ai un cancer du pancréas , que je soigne sans chimiothérapie (méthode matthieu RATH) , j’en suis a trois mois et demi depuis la déclaration du cancer je vais plutôt mieux les marqueurs montrent que mon pancréas fonctionne mieux

      Répondre

      • Admin comment by Nicolas · 9 août 2017 à 15 h 34 min

        Bonjour Serge.
        Merci pour votre témoignage, qui sera sans doute utile à de nombreux internautes.
        Nous sommes de tout cœur avec vous.
        Nicolas

        Répondre

    • invino · 31 mai 2016 à 18 h 53 min

      Le Dct Simoncini n’est pas le seul médecin et chercheur à soutenir ce traitement qui plus généralement met l’index sur la corrélation entre milieu acide et basique, comme notamment le Dct Hulda Regehr Clark. Personnellement je recommanderai aisément à des personnes atteintes de cancer de tenter cette thérapie ou d’autres qui s’attaquent au milieu acido-basique avant toute chimio et rayon aux multiples effets secondaires avérés et qui conduisent aussi à des guérisons plus ou moins aléatoires car, comme vous le disiez, les chercheurs n’ont pas encore « bien compris », malgré des années de recherches et de financements colloscaux, les mécanismes des cancers!!! Disont le, la seule solution avérée actuelle est encore et toujours la chirurgie, qui n’est pas en soit une évolution du fait de la médecine mais de la technologie notamment robotique! Côté médecine RAS depuis des lustres pour cette pathologie comme de nombreuses autres: Alzeimer, Arthrose, fibrose, sida, sclérose en plaque…herpès, psoriasis, allergie, asthm (je continue???) C’est à croire que les labos et leur colocataire médecin de la recherche ne veulent pas tuer « leur poule aux oeufs d’or »! Tenter de sauver votre vie en essayant autres choses car cela même que l’on a missionné pour y répondre ne peuvent quasi rien contre ce fléau sauf de l’empûter, quand c’est possible ou de l’irradier! Le bicarbonate est moins risqué et moins couteux! CQFD

      Répondre

      • Admin comment by Nicolas · 6 juin 2016 à 8 h 46 min

        Bonjour Invino. Je vous laisse seul responsable de votre commentaire… que je publie mais que je ne commenterai donc pas !

        Répondre

    • berni · 4 janvier 2014 à 15 h 06 min

      bonjour

      biensur qu’il guérit quelques cancer,sur notre chien le bicarbonate à nettoyé son cancer à l’estomac! vous le croyez ça? l’empire financier est tellement importante autour du cancer que, si Simoncini met a exécution son programme
      il va y avoir des milliers de chomeurs la vérité elle est la. Mais depuis qu’il a guerit certain patient on guérit etonnament des cancers qui était jusqu’a là inguerrissable!! etonnant vous ne trouvez pas?

      Répondre

      • mauconduit · 2 mars 2015 à 18 h 40 min

        Bonjour Berni,
        Ma chienne souffre du cancer des os, je l’ai appris ce matin. Pourriez vous me dire le dosage de bicarbonate de soude que vous avez donné a votre chien , combien de fois par jour et la durée. Je vous remercie infiniment

        Répondre

      • mohamed · 6 septembre 2016 à 17 h 33 min

        bonjour,
        Berni, pourquoi vous dites qu’il y aura des millions de chomeurs. pas du tout!!! les richesses seront mieux partagées et l’économie ira mieux, croyez moi!!!! rien ne justifie le prix exhorbitant des médicaments anti cancéreux!! les industries pharmaceutiques devraient inclure dans leur bureau commercial , un bureau social!!! ils sont assoiffés d’argent. Ce que je ne comprends pas , c’est pourquoi on laisse aux oubliettes des études qui se sont arretées juste avant les essais cliniques , ou des études sur des molécules actives qui existent naturellement mais qu’on n’arrive pas à synthétiser (parfois meme les doses thérapeutiques sont celles existant dans la nature);n’est ce pas criminel???

        Répondre

        • mohamed · 6 septembre 2016 à 17 h 37 min

          ils n’ont qu’à juste dire que telle substance naturelle , d’apres des études scientifiques sur les animaux , in vitro et in vivo, seraient actives contre le cancer par exemple ou autre. A chacun de choisir d’en prendre ou pas!! il y a bien des gens qui ont été guéri par le bicarbonate , pourquoi le nier; certains guéri avec des anti fongiques, d’autres avec des huiles essentielles, du thé…… Alors pourquoi nier tout ça????? il faut qu’il y ait plus de temoignages de guerison dans des forums ou autre…. certains meme ont retrouvé la santé apres que la médecine moderne ait jetée l’éponge!!!

    • Pedro · 19 juillet 2011 à 12 h 26 min

      Cet article est honnête et utile.
      @ « Danielle » : la Miviludes aussi.
      @Nicolas : il serait bon, selon moi, de dégager un peu plus ce site et la Cie du Bicarbonate d’une certaine clientèle (ou de continuer à l’éclairer comme vous le faites) clientèle qui sinon finira par entraîner ces affaires dans des mondes, hum, …disons parallèles.
      Par exemple, retirer la suggestion que le savon noir sous l’oreiller guérit des crampes ou de quoi que ce soit d’autre serait une excellente chose.
      Un article de fond sur l’effet placebo ne nuirait pas non plus au blog et n’empêcherait pas d’acheter de bons produits pour un usage « écologique » et raisonnable.

      Répondre

      • Admin comment by Nicolas · 10 août 2011 à 14 h 41 min

        Bonjour Pedro,
        Merci pour votre appréciation sur cet article.
        Par contre je ne comprends pas à quoi vous faites allusion concernant le savon noir: la caractéristique principale du savon noir est d’être fabriqué avec de la potasse caustique (ou lessive de potasse, ou hydroxyde de potassium) et une huile, et il est toujours mou ou liquide et ne peut donc en aucun cas être mis sous l’oreiller… ?
        Quoi qu’il en soit, merci pour votre contribution.
        Nicolas

        Répondre

    • Danielle · 8 juillet 2011 à 12 h 01 min

      La Miviludes nous infantilise toujours autant et nous prend pour des débiles incapables de faire la part des choses.
      Pourquoi ne disent-ils pas pour tous les traitements chimiques , médicaments et autres produits toxiques de l’industrie chimique ce qu’ils disent au sujet du bicarbonate de sodium?
      Je rejoins Nicolas et Soni: le bicarbonate et de nombreux autres produits naturels aident à nous renforcer et donc à éviter autant que faire se peut des pathologies comme le cancer par exemple.
      Mais il est évident que même si vous utilisez le bicarbonate, mais que vous fumiez, abusiez de l’alcool, mangiez n’importe quoi et en plus si vous êtes toujours stressé, ce n’est pas le bicarbonate qui va palier à lui tout seul à toutes ces dérives.
      C’est amusant mais la Miviludes qui veut lutter contre les soit disant sectes me donne l’impression elle-même du type même de la secte.

      Répondre

    • Soni · 16 juin 2011 à 9 h 23 min

      Merci Nicolas pour toutes ces précisions fort intéressantes et instructives et qui, espérons-le, remettrons les pendules à l’heure de nombreux détracteurs ! De toute façon, même si le bicarbonate ne guérit pas le cancer, par son usage régulier et même quotidien, il nous évite d’utiliser d’abominables produits qui à terme risquent bien de le déclarer chez beaucoup de personnes. Donc, abandonnons dès que possible ces produits compliqués et néfastes pour notre santé et notre environnement et concentrons-nous sur des produits simples. il me semble bien que le bicarbonate de soude, le jus de citron et le vinaigre en font partie !

      Répondre

    Laissez votre commentaire

    © 2019 - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales