Recevez GRATUITEMENT le "Mini-Guide des Utilisations du Bicarbonate de Soude"

Bonjour et merci de visiter le blog MonBicarbonate.fr.

Laissez votre prénom et votre email pour recevoir gratuitement Le Mini Guide d'Utilisation du Bicarbonate de Soude.

* Champs requis

retour � l'animation

26 avril 2009 0 commentaire

Recettes de cosmétiques au bicarbonate
Écrit par

Recettes de produits cosmétiques « Do-it-yourself » au bicarbonate

Rappelons que le bicarbonate apporte à ces recettes de cosmétiques « maison » ses propriétés de :

  • Déodorant
  • Bactériostatique
  • Régulateur de pH
  • Abrasif doux (lorsque ses grains sont encore présents après mélange)

Pour mieux comprendre ce que le bicarbonate peut apporter à une recette de produit cosmétique, vous pouvez vous référer au chapitre « Les propriétés du bicarbonate ».

Conservation : les produits cosmétiques faits maison, dans le cas où ils contiennent du bicarbonate en quantité suffisante, peuvent être qualifiés de « auto-conservés ». En effet, le bicarbonate étant bactériostatique et fongistatique, c’est un excellent conservateur (probablement meilleur encore que le sel – chlorure de sodium). Lorsqu’il s’agit de mélange de poudres sèches, il n’y a pas de question à se poser car on considère généralement qu’en dessous de 15 % d’humidité, il n’y a quasiment plus de développement microbien.

Attention : pour la fabrication de produits cosmétiques, du bicarbonate de qualité alimentaire ou pharmaceutique est nécessaire. La même exigence est valable pour les autres ingrédients (acide citrique, vinaigre, argiles…). En ce qui concerne les contenants, ils devront être parfaitement propres, immergés dans de l’eau bouillante si possible ou au moins désinfectés à l’alcool à 70 % ou davantage. Vos mains devront elles aussi être lavées soigneusement avant toute manipulation.

Exfoliant doux à l’huile d’olive

Ingrédients : bicarbonate de sodium de qualité alimentaire (préférentiellement de granulométrie extra-fine), huile d’olive extra de première pression, huiles essentielles de votre choix.

Dans un petit récipient, verser la quantité de bicarbonate en poudre souhaitée. Introduire l’huile progressivement tout en mélangeant pour obtenir une pâte de la consistance souhaitée. Ajouter par la suite quelques gouttes de la ou des huiles essentielles de votre choix (attention de bien vous renseigner sur les allergènes éventuellement présents naturellement dans les huiles essentielles. Attention également car certains huiles – agrumes notamment – sont photosensibilisantes).

Cette pâte se conserve longtemps mais il est préférable de la tenir au réfrigérateur. Son odeur ne doit pas « virer » car cela signifierait que l’huile est devenue rance.

Mode d’emploi : mettre un peu de pâte sur le bout de vos doigts et masser doucement la peau du visage et du corps, puis enlever ensuite le produit si besoin avec une petite spatule. Si vous trouvez que la sensation grasse après l’application est désagréable, vous pouvez le faire avant la douche ou le bain. Pour vous laver par la suite, utilisez exclusivement un savon liquide ou solide naturel et de qualité et pas un gel douche…

Le petit « plus » : vous pouvez également panacher les huiles en ajoutant de l’huile d’amande douce, de l’huile d’argan ou de l’huile d’avocat par exemple. Le massage des grains de bicarbonate contribue à la libération des pores encombrés de dépôts de sébum et de micro-impuretés et favorise la pénétration en douceur des huiles dans les couches supérieures de l’épiderme.

Déodorant

Alors là, je crois que je risque de vous bluffer : il n’est pas nécessaire d’aller chercher midi à quatorze heure… le bicarbonate se suffit à lui-même et est à lui seul un excellent déodorant.

Sous réserve de respecter quelques précautions toute simples :

  • Utiliser toujours un bicarbonate de qualité alimentaire (éventuellement de qualité cosmétique ou pharmaceutique mais il sera alors plus cher).
  • Choisir de préférence un bicarbonate de granulométrie « extra-fine » dont la consistance se rapproche de celle du talc, car sa dissolution et son application vont être beaucoup plus faciles et beaucoup plus agréables.

Vous pouvez procéder de deux façons :

Version « poudre » : il suffit d’humidifier le bout de vos doigts sous le robinet, de saupoudrer un peu de bicarbonate dessus et de tamponner doucement le dessous de vos aisselles ou toute autre partie de votre corps que vous souhaitez protéger des odeurs (pieds…). Eviter de frotter trop énergiquement car cela pourrait être irritant. Ne pas appliquer sur les muqueuses.

Version « spray » : il suffit de diluer le bicarbonate dans de l’eau pure à raison de 5 g (1 cc) pour 100 ml. Attention à ce que des grains ne subsistent pas qui pourraient boucher votre spray.

Le petit « plus » : le bicarbonate peut être parfumé par quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix, toujours avec les précautions nécessaires quant à la présence d’allergènes et au caractère photosensibilisant de certaines d’entre elles. Le bicarbonate peut parfois modifier l’odeur et les caractéristiques d’une huile essentielle. Faites vos essais avec précaution sur de petites quantités.

Mise en garde : les réactions allergiques avec un bicarbonate de qualité alimentaire de bonne qualité sans très rares mais dans le cas où vous constateriez une sensation de brûlure ou l’apparition de rougeurs, cessez de l’utiliser, c’est qu’il ne convient pas à votre peau. Vérifiez aussi que cette intolérance ne pourrait pas être due à l’huile essentielle, ce qui est beaucoup plus fréquent.

Dentifrice

Tout l’art d’un bon dentifrice est de nettoyer la bouche, purifier l’haleine sans rayer les dents ni fragiliser les gencives.

Et le bicarbonate fait tout cela :

  • Son action d’abrasion douce nettoie les dents sans les rayer puisque sa dureté, de l’ordre de 2,5 sur une échelle de 10 est très inférieure à celle de l’émail des dents (de l’ordre de 5). A la différence de l’argile, qui peut comporter naturellement de la silice extrêmement dangereuse pour l’émail, le bicarbonate a une composition et une dureté très régulières. Seules les argiles blanches (kaolinites) semblent être suffisamment « douces » pour entrer sans risque dans la composition des dentifrices. C’est une option éventuelle pour modifier la texture du bicarbonate qui peut paraître un peu « rêche ».
  • Son pouvoir bactériostatique et son potentiel « tampon » de régulation du pH limite le développement bactérien responsable de la mauvaise haleine
  • Son action naturellement détergente aide à décrocher les résidus alimentaires qui se logent entre les dents.

Ingrédients : bicarbonate de sodium de qualité alimentaire (de préférence extra-fin), argile blanche (kaolinite), huile essentielle (menthe ou citron).

Dans un petit récipient propre et refermable, verser 3 cuillères à soupe de bicarbonate, 1 cuillère à soupe d’argile blanche. Bien mélanger pour obtenir une poudre homogène. Ajouter 10 gouttes d’huile essentielle et mélanger à nouveau.

Variante : si vous préférez obtenir une pâte, il est possible d’ajouter un peu d’eau après avoir mélangé le bicarbonate et l’argile, toujours en mélangeant. La pâte se conservera sans problème grâce au bicarbonate.

Mise en garde : ce type de mélange est généralement très bien toléré par les dents et les gencives mais si vous constatez une rougeur ou une irritation, cessez immédiatement. L’intolérance peut aussi être due à l’huile essentielle. Commencez par une à deux fois par semaine en alternance avec votre dentifrice habituel et augmentez la fréquence progressivement. Bien se rincer la bouche après le brossage.

Savon du bricoleur et du jardinier

Les mains très sales peuvent avoir besoin d’un savon beaucoup plus efficace… le bicarbonate est l’ingrédient idéal pour « booster » ses performances sans pour autant mettre la peau en danger.

Ingrédients : véritable savon de Marseille « vert » à l’huile d’olive (si possible sans huile de palme, c’est mieux pour la Planète), bicarbonate de qualité alimentaire (si possible d’une granulométrie élevée), eau et/ou huile d’olive, quelques gouttes d’huiles essentielles (facultatif).

Rapper 100 g de savon de Marseille. Le faire chauffer à feu très doux dans une petite casserole en ajoutant si nécessaire un peu d’eau et/ou d’huile d’olive pour obtenir une pâte fluide et bien lisse. Arrêter de chauffer puis introduire 50 g de bicarbonate en poudre sans cesser de mélanger. Lorsque le mélange est moins chaud, ajouter 10 à 20 gouttes d’huile essentielle de votre choix (lavande ou lavandin, menthe, citron, eucalyptus…) tout en continuant à mélanger.

Mettre dans des moules à cupcakes ou à muffins pour obtenir des petits savons ou dans un moule à financier pour un savon plus gros, laisser refroidir puis démouler.

Le petit « plus » : Ce savon a des vertus « décrassantes » incomparables et reste très bien toléré par la peau. Il peut aussi être utilisé comme « savon détachant » en prélavage des tâches sur tous les tissus (dans ce cas ne pas introduire d’huile au moment du chauffage du savon rappé). Pour laver la tache, il suffit de l’humidifier, de la frotter avec le savon puis de rincer ou de mettre au lavage.


A propos de l'auteur :

Passionné de produits naturels et d'écologie, Nicolas Palangié est un promoteur actif de ce qu'il appelle "l'écologie pragmatique". Spécialiste du bicarbonate et des produits écologique et naturels, il crée le blog www.monbicarbonate.fr en 2010 et écrit un livre à la demande des éditions Eyrolles : "Bicarbonate: un concentré d'astuces", qui paraît en 2011 et qui est ré-édité en 2014 et en 2021. Ces deux supports sont destinés à diffuser au grand public une information sérieuse et validée.

a écrit 93 articles.

Aucun commentaire pour l'instant. N'hésitez pas à ouvrir la discussion

Laissez votre commentaire

© - Cie du bicarbonate - tous droits réservés - Mentions légales